Les bons réflexes de la rentrée pour protéger ses données.

11 Sep 2018

Quel bon moment pour (enfin!) appliquer les bons réflexes en terme de sécurité.

Si vous êtes encore à l’affût des derniers rayons de soleil fleurant bon le sable chaud, les hackers, eux, ne prennent jamais de vacances. On s’est dit que quelques petits conseils de rentrée pour avoir la paix le restant de l’année seraient les bienvenus.

Vérifier que les sites visités sont tous en https.

Lorsque vous surfez sur le web, la première chose à faire c’est de vérifier que les sites visités sont bien en https. Si ce n’est pas le cas, passez votre chemin. Pourquoi ?
Internet est l’équivalent d’une grande place publique, où vous croisez des centaines de personnes que vous ne connaissez pas. Vous connecter sur un site non sécurisé revient à divulguer votre mot de passe à toutes les personnes qui vous écoutent.

Enfin, depuis que Google a changé ses paramètres de référencement, les propriétaires de site web ont fait, pour la plupart, la bascule vers des serveurs sécurisés. En effet, un site sécurisé est un site plus pertinent et donc mieux référencé par Google.

 

Changer son moteur de recherche.

C’est vrai que Google est très complet. En vingt ans, il a réussi à nous rendre dépendant de ses nombreux outils et fonctionnalités. Soyons honnêtes, les services proposés par Google sont très bons et très bien pensés. Cependant, sa politique de gratuité de ses fonctionnalités en échange d’un accès direct aux données de ses millions d’utilisateurs, met le géant américain dans une situation de monopole, mettant un peu à mal une certaine diversité d’opinion dans nos sociétés contemporaines. Conscient de cette puissance et non dépourvu d’humour, Google avait d’ailleurs opté pour un slogan très poil à gratter « Don’t be Evil ». Modifié quelques années plus tard en »Do the right thing ». On a pas fini d’en parler…

Voici, ci-dessous une petite liste de moteurs de recherche alternatifs, au cas où vous souhaiteriez entrer en résistance :

Qwant 

Très complet, le moteur de recherche français se positionne sur le respect de la vie privée de ses utilisateurs. Pas de cookies installés, ni de données conservées à votre insu. Après des débuts laborieux, de nombreuses évolutions ont été apportées à son algorithme, qui affinent les recherches. Qwant se fait petit à petit une belle place face à ses concurrents américains.

Lilo

Lilo permet à chaque recherche effectuée de récolter des gouttes d’eau qui serviront à financer un ou plusieurs projets de votre choix. Les gouttes d’eau sont converties en argent et alimentent le projet que vous avez sélectionné. Chaque publicité affichée génère un revenu. Ce revenu est utilisé à 50% pour financer des projets solidaires.

DuckDuck Go

Loin d’être un canard boiteux, ce moteur de recherche est une bonne alternative à Google. L’affichage est tout à fait classique et n’a rien de révolutionnaire, mais il n’y aucune surcharge de publicités, votre historique de recherches n’est pas conservé et vos données sont préservées. DuckDuckGo n’utilise pas votre IP et se base essentiellement sur vos recherches.

Ecosia

Chaque recherche effectuée est un arbre planté. Ecosia s’appuie sur l’algorithme de Microsoft et se base sur les recherches de son moteur de recherche Bing. La start-up allemande reverse 80% de ses revenus publicitaires à des programmes de reforestation.

Sorry, the comment form is closed at this time.