La newsletter, l’art d’un bon envoi.

07 Juil 2017
Un peu de vocabulaire.

Il faut bien différencier la newsletter, de l’emailing. La première est à vocation purement informative, et ne donne pas lieu à de la publicité commerciale. Les destinataires s’y sont abonnés de leur plein gré et sont en attente d’une information précise. Sa fréquence varie en fonction du besoin (quotidien, hebdomadaire, mensuel…). Le deuxième est envoyé à des fins purement commerciales, pour prospecter ou fidéliser des clients.

Quel que soit le moyen employé, il est important de rester rigoureux et de préparer son envoi en amont.

Trois manières d’envoyer votre newsletter :

  • Utiliser le serveur qui héberge votre site internet : si vous envoyez régulièrement des newsletter ou que le nombre de vos abonnés dépasse les 2000, nous déconseillons d’utiliser cette méthode.
  • Utiliser le serveur MailPoet : Si vous avez un site développé sous WordPress, Mailpoet est un très bon outil. Le prix varie en fonction du nombre de personnes qui souscrit à la newsletter. Ex : pour 2000 inscrits, le montant sera de 25€/mois.
  • Utiliser un serveur tiers : Mailchimp, Mailing Google, SMTP… Il vous faudra alors souscrire un abonnement chez ce prestataire.

Vous l’aurez compris, on privilégiera plutôt l’utilisation d’un serveur autre que celui de votre site internet.

Newsletter et bonnes pratiques

À l’atelier, on a un peu tendance à radoter !
C’est pourquoi, on insistera jamais assez sur le fait que l’envoi de votre newsletter ne doit pas s’effectuer avec votre logiciel mail (ex : outlook, gmail…). C’est long, fastidieux, et cela ne vous permet pas de connaitre le taux d’ouverture de votre newsletter. Vous ne donnez pas non plus la possibilité aux destinataires de pouvoir se désabonner si ils le souhaitent. On évitera également l’envoi groupé avec tous les destinataires en copie (en copie visible notamment), vos contacts n’ayant pas forcément envie que leur adresse soit divulguée. Ils vous en seront reconnaissants.

Le poids du mail ou le vilain petit spammeur

Si votre mail contient beaucoup d’images, il occupera beaucoup de place dans la boîte de réception de votre destinataire. Pour éviter qu’un mail soit inutilement « lourd » et afin de respecter les pratiques anti-spam, seul le contenu texte est transmis, les images sont stockées sur un serveur et téléchargées uniquement si l’utilisateur le souhaite.
Si votre logiciel suspecte votre mail d’être un spam, l’internaute devra cliquer sur afficher les images (cette opération autorise le logiciel de mail à aller chercher les images sur votre serveur).

La notion d’Opt-In/Opt-Out

Opt-In : L’utilisateur accepte de recevoir la newsletter, en remplissant un formulaire ou en cochant une case « j’accepte de recevoir la newsletter ». S’il ne dit pas oui c’est que c’est non.

Opt-Out : L’utilisateur reçoit automatiquement une newsletter auquel il ne s’est pas inscrit mais vous avez l’obligation de lui permettre de résilier cet abonnement. S’il ne s’y est pas opposé, il donne implicitement son accord. En France, cette pratique n’est pas autorisée mais reste tout de même répandue.

 Et la CNIL dans tout ça ?

Tout traitement de données personnelles informatisées doit être déposé auprès de la CNIL. Une newsletter correspond à une gestion des données personnelles dans une base de données et est donc soumise à déclaration. Sont dispensés de déclaration, les partis politiques, les associations à but non lucratif et les artistes.

La loi protège le particulier

Si vous travaillez en BtoB, vous n’êtes pas concerné par la réglementation qui impose à un professionnel d’avoir le consentement du destinataire (lorsqu’il s’agit d’un particulier) pour toute inscription sur une mailing list. Il est toutefois souhaitable d’ajouter à la fin de vos envois le message ci-dessous :

« Message sans obligation de consultation destiné aux sociétés et aux professionnels. Cet email est conforme à la législation en vigueur sur la prospection par courrier électronique dans le cadre professionnel. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification des données nominatives vous concernant, si vous ne souhaitez plus recevoir d’email de notre part, suivez ce lien. »

Sorry, the comment form is closed at this time.